Faune namibienne


Quels animaux allez-vous rencontrer en Namibie ?


Voyagez en Namibie et découvrez l'adaptation extraordinaire que la faune et la flore ont du opérer pour survivre dans cet environnement sec et hostile. Des grands arbres aux petits insectes, tous ont du s'adapter pour faire face à la sécheresse et à l'aridité des régions désertiques du pays... La moindre petite goutte d'eau est tellement précieuse ! 

  • Admirez les éléphants du désert dans le Damaraland, qui se sont adaptés à vivre sans eau pendant quatre jours.
  • Observez les coléoptères Terebrionid recueillir de l’eau à partir du brouillard dans le désert du Namib.
  • Photographiez l'oryx de Sossusvlei qui peut contrôler la température de son corps dans son cerveau.
  • Le Damaraland abrite la plus grande population de rhinocéros noirs du désert.
  • Observez la colonie de phoques à Cape Cross.
  • La bande de Caprivi est une oasis verdoyante de rivières et de zones humides, et n'est pas sans rappeler Chobe et l’Okavango.


Ce qui rend un safari en Namibie si unique ?
La Namibie est souvent désignée comme une terre de contrastes, et sa faune ne fait pas exception. Pendant votre voyage en Namibie, vous verrez des paysages vierges et reculés. La première impression que vous aurez est généralement celle d'un paysage aride, et d'un climat sec et chaud, cependant, tout au long de votre voyage en Namibie, vous serez captivé par les adaptations spéciales et extraordinaires que la faune a du accomplir pour faire face aux conditions climatiques. 

Safari en Namibie
Le désert du Namib est l'un des plus anciens déserts de la planète et s'étend sur plus de 2 000 kilomètres du sud de l'Angola sur la côte ouest de la Namibie à l'Afrique du Sud. On pense qu’il date de plus de 80 millions d'années, mais les changements les plus récents sont apparus il y a environ 5 millions d'années, suite à la création du courant froid de Benguela. Les vents soufflant sur la masse continentale à partir de ce courant océanique froid contiennent très peu d'humidité, ce qui signifie que la pluie ne tombe pas ou peu dans la région côtière namibienne. Ces conditions sèches signifient que la faune vivant dans le désert du Namib a du s'adapter pour vivre dans de telles conditions. L'humidité est évidemment cruciale pour la vie, et des plantes telles que le Nara et Grass Amour Spiky utilisent le brouillard qui arrive par le courant froid de Benguela, et assurent ensuite à leur tour la subsistance d'une multitude d'espèces sauvages.

L'oryx régule sa température corporelle en faisant circuler son sang à travers son réseau capillaire avant qu'il n'atteigne le cerveau. Les chauves-souris ont un fin réseau de veines qui remplissent une fonction similaire, tandis que l’écureuil soulève sa queue touffue pour agir comme un parapluie ombragé. Le plus comique est sans doute le lézard du désert qui semble danser. Il altèrne ses pattes sur le sable chaud du désert - un moyen efficace pour se garder au frais !

Mais ce n'est pas seulement la faune qui a su s'adapter de tant de façons originales pour survivre. Le plus grand arbre dans le désert du Namib est appelé Camel Thorn, un arbre dont les racines sont très profondes, lui permettant d'obtenir de l'eau en dessous du niveau de la surface de la terre. Ses gousses en forme de rein sont très nutritives et savourées par des springboks et autres animaux sauvages herbivores. L'écorce rugueuse de l'arbre fournit une cachette pour les scinques, les geckos, les scorpions, les araignées et de nombreux insectes. Les branches sont un refuge pour de nombreux oiseaux, y compris des tisserands, aigles et vautours.

La destination faunique principale en Namibie
Si vous voulez voir la faune, vous devez absolument visiter le Parc National d'Etosha. Proclamé réserve en 1907 par le gouverneur Friedrich von Lindequist, il s'agit de la plus vaste réserve en Namibie, avec  2,27 millions d'hectares, et l'une des plus importantes en Afrique. Cette région est le foyer des Big 5 ainsi que des espèces locales telles que les impalas au visage noir et le Damara dik dik.

Etosha est le «lieu des mirages» et signifie, «lieu de l'eau à sec», ou «énorme zone blanche», et est à ce jour l’endroit par excellence pour l’observation des animaux dans la région et particulièrement à Etosha Pan. Namibia Wildlife Resorts (l'agence du gouvernement namibien) possède 3 gîtes dans le Parc national d'Etosha à savoir Okaukuejo, Namutoni et Halali - Okaukeujo est bien connu pour ses points d’eau à partir desquels les rhinocéros noirs, les éléphants et les lions viennent souvent s'abreuver. Il existe une variété de réserves privées adjacentes au Parc national d'Etosha, comme Onguma Private Game Reserve et Ongava Private Game Reserve. L'avantage de ces réserves est que vous pouvez observer la faune pendant la nuit et aussi lors des balades à pied en compagnie de guides expérimentés.


Damaraland & Kaokoland : nord-ouest de la Namibie
La faune de la région connue sous le nom de Kaokoveld est importante en raison de sa population relativement saine de rhinocéros noirs et d'éléphants du désert. La région est encore très sauvage, ce qui a permis au rhinocéros noir de prospérer. En 1960, on estimait à 100 000 le nombre de rhinocéros noirs en Afrique. Aujourd'hui, il n'y en a plus que 2 600 environ... L'éléphant du désert n'est pas une espèce distincte de l'éléphant d'Afrique (Loxodonta Africana), mais il s'est adapté aux conditions sèches du Kaokoveld, et a seulement besoin de boire tous les 3 ou 4 jours. Il a aussi appris à être plus économe en mangeant des feuilles, des pousses, l'écorce, les fleurs, bulbes, tubercules, racines, et herbes.

Côte Atlantique : Skeleton Coast et Swakopmund
Par rapport à la faune du reste de la Namibie, le littoral Atlantique est vraiment unique.

L'espèce la plus connue est sans aucun doute le phoque à fourrure du Cap, dont la colonie compte entre  80 000 et 100 000 individus à Cape Cross, à proximité de la Région de Swakopmund. Il s'agit de l'une des six colonies permettant la reproduction de l'espèce en Afrique du Sud et en Namibie. Durant les premiers mois de leur vie, les bébés phoques sont très vulnérables et attirent les chacals et les hyènes.

Le Skeleton Coast est un parc national très intéressant et son nom vient des nombreux bateaux qui se sont échoués ici dans le passé. Les eaux sont très riches en nutriments et attirent un grand nombre de poissons comme le merlu, le pilchard ou l’anchois. Une autre espèce de faune endémique de cette partie de la Namibie est le dauphin de Heaviside, une espèce limitée aux eaux peu profondes au large des zones côtières. La première description scientifique précise de cette espèce n'a été publiée qu'en 1988.

La bande de Caprivi en Namibie : l'Okavango et Chobe
La bande de Caprivi est une partie très différente du reste de la Namibie, il s'agit d'une terre verdoyante formée de forêts et de plaines inondables, où les rivières n'ont jamais été à sec. C'est une enclave qui joint la Namibie à quatre autres pays, à travers une convergence  extraordinaire de rivières.

La faune ici y est très diversifiée, et comprend le buffle, l’impala, l’hippotrague, le red lechwe, le puku, le tsessebe, le reedbuck, ou encore l’éléphant. C’est également  le seul endroit en Namibie où vous pouvez voir l’hippopotame et le crocodile du Nil. L'avifaune est ici prolifique, attirée par les cours d'eau et les terres boisées, et comprend plus de 400 espèces.
 

Ce que nos clients disent de nous

Nos experts locaux vous attendent

Rencontrez notre équipe
  • Made in Africa
  • Prix garantis
  • Consultants experts
  • Responsabilité sociale
  • Protection financière

Nous téléphoner

Horaires d'ouverture: Ouvert Fermé
08:30 - 17:00 (GMT+2)
Numéro vert:

0808 238 0044

888 2156 556

1 800 447164

1 800 947168

1 844 8517 090

800 900 341

800 101 3310

080 045 2877

800 018 4895

0800 182 3211

0800 562 964

0800 295 105

0800 919 394

0800 721 24

800 260 73

0800 848 229

1 844 2867 643

9009 476 83

0018 005 11710

0800 444 6880

018 0051 81669

0800 7618 612

800 827 648

Numéro local:

+27 21 469 2629