L'histoire du Cap


gallery

1652: Avant, pendant et depuis


Avant l’arrivée au Cap des premiers colons hollandais menés par Jan van Riebeeck en 1652, la région était habitée par la tribu des Khoi, aussi appelés les Hottentots. Les Khoi formaient un peuple semi-nomade d’éleveurs, liés au San (les bushmen) situés plus à l’intérieur des terres et qui étaient des cueilleurs-chasseurs.


•    Le premier européen à atteindre la pointe du Cap fut l’explorateur portugais Bartholomeu Dias en 1488, qui le baptisa Cap des Tempêtes.
•    Il fut rebaptisé plus tard Cap de Bonne Espérance dans le but de stimuler l’ouverture de la route des Indes Orientales via le Cap.
•    Les colons hollandais mettent en place une station de ravitaillement pour les navires de commerce dans la baie de la Table, le 6 avril 1652.
•    Les britanniques prennent le contrôle du Cap en 1806, ce qui restera une colonie anglaise pendant un peu plus de 100 ans.
•    La Montagne de la Table est l'une des plus vieilles montagnes sur terre, six fois plus anciennes que l’Himalaya, et cinq fois plus que les Rocheuses.


Le début de la colonisation dans la région du Cap

Jan van Riebeeck et un petit groupe de colons hollandais établirent la base de ravitaillement au Cap vers 1650. Il était mandaté par la Dutch East India Company de construire un fort et de planter des vergers pour protéger les bâtiments de commerce de la compagnie et les ravitailler en fruits et légumes. Des activités viticoles furent aussi encouragées et des terres furent attribuées aux colons pour faire pousser des récoltes. C’est ainsi que commença la colonisation européenne au Cap.

Robben Island et le Cap

Robben Island (Robben Eiland en afrikaans et Robbe Eiland en hollandais) est une petite île dans la baie de la Table, face au Cap, à 12 km de la côte. L’île fut baptisée par les colons hollandais et son nom signifie l’île aux Phoques.

La région de Robben Island fut habitée pendant l’âge de pierre il y a plusieurs milliers d’années lorsque le niveau de la mer était plus bas et que l’île faisait partie de la côte. La fonte des glaces à la fin de la dernière ère glaciaire et la montée des eaux ont isolé ce bout de terre pour en faire un île, Robben Island.

Depuis l’arrivée des colons hollandais au Cap au milieu du 17ième siècle, l’île a été utilisée principalement comme prison et est aujourd’hui l’un des symboles de l’oppression des leaders politiques qui ont lutté pour la liberté et contre le système de l’apartheid.

La mainmise hollandaise sur les Indes orientales et la région du Cap a entrainé de fortes résistances locales et les leaders Khoi furent parmi les premiers prisonniers de l’île. Des activistes musulmans dans les Indes Orientales (aujourd’hui l’Indonésie) furent également exilés et déportés sur Robben Island.

Bien que surtout connue comme la prison des opposants politiques, Robben Island n’était pas seulement une prison. Vers 1840, l’île fut choisie pour mettre à l’écart les lépreux et les malades mentaux en raison de son isolement par rapport à la colonie. Mais ironiquement, comme il n’y avait pas de remèdes à l’époque contre la lèpre et les maladies mentales, Robben Island se transforma en prison-hôpital. Pendant la seconde guerre mondiale, l’île a été utilisée comme base d’entrainement et de défense par les Britanniques. Robben Island fut fortifiée et des canons installés pour défendre la ville du Cap.

Robben Island reste malgré tout célèbre comme la prison des leaders politiques condamnés par les gouvernements sud-africains pro-apartheid, dont Nelson Mandela qui fut incarcéré pendant 27 ans. La prison a connu des centaines de prisonniers politiques qui luttaient pour la liberté et la justice en Afrique du Sud, et beaucoup y passèrent une large partie de leur vie.

Le but de la prison à l’époque était de supprimer toute opposition politique au régime de l’apartheid en isolant complètement les prisonniers politiques du monde extérieur afin d’anéantir l’African National Congress (ANC) et d’autres partis d’opposition. La prison était connue pour sa brutalité et sa mission était de détruire l’esprit de combat et le moral des détenus.  

Cependant, les prisonniers réussirent, d’un point de vue psychologique et politique, à transformer cette prison cruelle en un symbole du combat pour la liberté et l’accomplissement personnel. Les prisonniers de l’île après les années 60 réussirent en effet à imposer aux autorités pénitentiaires l’organisation de programmes éducatifs, d’évènements sportifs et de débats politiques au sein de la prison. Le récit de Nelson Mandela sur la relation qu’il entretint avec son gardien (voir son autobiographie Long Walk to Freedom) témoigne de son humanisme mais aussi de sa stature de grand leader, de son humilité et de son énorme capacité à pardonner et à encourager l’évolution progressive des mentalités.

Après leur libération, les prisonniers politiques de l’île ont joué un rôle fondamental dans l’arrivée et la mise en place des changements politiques qui ont suivi l’abolition de l’apartheid en 1990 par le président F.W. de Klerk.

Entre 1961 et 1991, plus de trois mille hommes ont été incarcérés sur Robben Island. Le site de l’île fait aujourd’hui partie de l’Héritage Mondial et la prison a été transformée en un musée que l’on peut visiter en prenant des navettes à partir du V&A Waterfront.

 

Ce que nos clients disent de nous

Nous téléphoner

Heures de travail: Ouvert Fermé
08:30 - 17:00 (GMT+2)
Gratuit:

0808 238 0044

888 2156 556

1 800 447164

1 800 947168

1 844 8517 090

800 900 341

800 101 3310

080 045 2877

800 018 4895

0800 182 3211

0800 562 964

0800 295 105

0800 919 394

0800 721 24

800 260 73

0800 848 229

1 844 2867 643

9009 476 83

0018 005 11710

0800 444 6880

018 0051 81937

0800 7618 612

800 827 648

Nombre local:

+27 21 469 2600